454 - Une autre marotte du type c'est le déguisement... Comme pour le reste, il ne pense pas à tout, et n'envisage pas que ses actes ont des répercussions inattendues 458 comme son concert anté-diluvien...

 

C'est un type tellement gentil qu'on ne peut pas lui en vouloir. C'est un vrai gamin 474... Qu'est-ce que j'ai rigolé aussi avec son véhicule sur coussin d'air... Avec l'air qui rentrait par là, et qui se transformait en air idiot... (moi dixit)... ou ses patins à glace à moteur avec refroidissement par eau... (moi dixit itou) 494... Ou quand il se transforme en sapin de Noël... Ou alors son gâteau-pouf... 544... ou son tank à balles réelles 548,

 

C'est un type gentil, mais énervant tellement il est fainéant et tire-au-flanc. Au début, quand Fantasio est parti, il en  a profité, et ça m'a bien fait rire 482... Avec certains jours de flemme complète 536 Mais Prunelle ça a commencé à l'angoisser, et c'est à partir de ce jour là qu'en prenant du galon, il a pris un sacré coup de vieux... C'est vrai que Gaston inventait n'importe quoi pour ne pas faire son boulot ... La radio cachée dans le téléphone 556, l'homme invisible, le petit théatre de Gaston 558

 

492...Mais avec Gaston rien ne reste bien longtemps en place, ni une colère ni rien... ça passe comme une bonne grippe... Car il trouve toujours un truc qui devient amusant 549

On a commencer à fêter tous les centièmes blagues... Et ça venait à un tel rythme avec ce zouave... Surtout depuis qu'il avait acheté son tas de tôle 501 je ne sais où...

 

Avec le temps, je supportais de moins en moins ses histoires...510... Surtout quand j'étais directement sa victime 511... Comme avec son bilboquet ou sa tondeuse 526.. Qu'est-ce que vous voulez foutre avec une tondeuse dans une rédaction de journal de BD. C'est comme une boule de Bowling !!! 539 - 573 - 609 Et toujours son goût immodéré pour la musique 553, celle qui décolle le papier peint du mur, ou qui énerve 570... Ou pour les animaux 563, et pour les jeux du cirque 567... Pendant un mois j'ai eu le nez bandé... Et j'ai toujours une petite cicatrice de son coup de fouet. Alors je suis content quand c'est lui qui se prend les coups 581

 

Combien de fois avons-nous été inondés 575, explosés 586, détruits, assourdis 600

Si bien qu'il nous a poussé à des extrémités qu'on ne souhaitait pas... Comme la fois où j'ai acheté des termites pour détruire son gaffophone ... 603 et ça s'est retourné contre moi... L'effet boomerang, quoi ?

 PRECEDENT - RETOUR - SUIVANT

Illustrations ©2000 Marsu by Franquin


MAYANNAISES PRODUCTIONS

Tous les dessins présents sur ce site sont ©2000 Marsu by Franquin