En conclusion, Léon Prunelle nous confia.

«  C’est con à dire, mais je l’adore ce type… C’est un peu à cause de lui que je m’emporte facilement et que je deviens violent. C’est vrai qu’il m’agace… Il m’agace car il ne réalise pas la portée catastrophique de ses actes… Et en plus, ce type à une imagination incroyable… S’il s’appliquait un peu il pourrait faire des choses formidables… Mais je crois que rien ne l’intéresse réellement au point qu’il perde trop de temps sur un sujet… Il me fait l’effet d’une abeille laborieuse qui ne s’attarde jamais sur une seule fleur…

Ce type il a un cœur gros comme ça… On ne peut pas le détester tellement il est attachant… »



Illustrations ©2000 Marsu by Franquin

 

PRECEDENT - RETOUR 
Illustrations ©2000 Marsu by Franquin  


MAYANNAISES PRODUCTIONS

Tous les dessins présents sur ce site sont ©2000 Marsu by Franquin